Communication & papier : les atouts du print | Devis et impression en ligne

Le print n'est pas mort

Stratégie marketing

NUMÉRIQUE VS. PRINT : ET SI ON ARRÊTAIT LE MATCH ?

#numérique #papier #stratégie #marketing #mémorisation #émotion #newsletter

 

Le papier est mort, vive le papier !

Alors que le « tout numérique » devait signer la mort du print, voilà le papier qui surgit de nouveau dans nos boîtes aux lettres, nos bureaux, et nos maisons. Plaisir sensoriel et vecteur d’émotions, il semble faire un « come-back » dans les stratégies marketing qui l’avaient pourtant délaissé. Et si au lieu d’opposer numérique et print, on mettait au point des plans de communication à 360°, en avançant tous nos pions vers le même objectif ?

LE NUMÉRIQUE, EL DORADO DU MARKETING

Il suffit d’appuyer sur un bouton et, magie, vous venez d’envoyer votre newsletter – personnalisée s‘il vous plaît ! – à une base de 50 000 contacts. Elle n’est pas belle la vie ? Oui, le numérique c’est le synonyme de la grande échelle, et de la personnalisation de masse : vous êtes quasi sûr(e) de tomber au bon moment, avec le bon message. Devant la simplicité de mise en place et la mesurabilité des résultats (tracés informatiquement encore une fois), il était trop tentant de délaisser affichescatalogues et  prospectus.

 

Cependant, réfléchissez-y : êtes-vous réellement surpris de recevoir une newsletter qui mentionne votre prénom ? Etes-vous convaincus par les publicités qui clignotent de part et d’autre de l’article en ligne que vous tentez, tant bien que mal, de lire (pas celui-ci pardi !) ?

Ce qui crée la surprise aujourd’hui, c’est un carton d’invitation remis en main propre, ou la découverte d’une nouvelle collection sur papier glacé…

 

 

 

LE PAPIER, LE SUPPORT QUI VOUS LAISSE LE CHOIX

Par opposition au harcèlement numérique (permettez-nous de forcer volontairement le trait), le print est devenu le symbole d’une communication respectueuse et non intrusive. En effet, libre à chacun d’y être exposé, ou non :

 

 

  • En n’ouvrant pas votre boîte aux lettres, vous décidez de ne pas vous exposer aux envois publicitaires.
  • En ouvrant votre réseau social préféré, vous êtes malheureusement en proie à la publicité (à moins d’être un as du paramétrage des cookies). CQFD

Le bon moment pour feuilleter

Le print permet au consommateur de choisir son moment : ne pas relever son courrier le jeudi soir, ne signifie pas qu’on ne le fera jamais (qui ne feuillette pas les prospectus le samedi matin avec son café ?). Le papier est tangible, physique, et ne s’en va nulle part ! Il est consulté quand l’utilisateur est disposé .

De même, n’avez-vous jamais mis sur votre frigo le menu d’une nouvelle pizzeria « au cas où » vous voudriez commander un jour ? Sans que vous ne l’ayez jamais lu, ce flyer a déjà trouvé sa place dans votre tête. A l’inverse, il est beaucoup plus rare de garder une newsletter sous le coude « au cas où », sans la lire.

Ne vous méprenez pas, nous même (en tant que site internet), nous utilisons newsletter et publicité en ligne pour promouvoir notre service. Le numérique nous permet d’être réactifs et de voir les choses en grand. Toutefois, nous sommes conscients de ses limites et, imprimeurs de notre état, nous sommes ravis que le papier soit toujours vanté !

 

 

 

LE PAPIER, VECTEUR D’ÉMOTION… ET DE MÉMORISATION !

Vous vous souvenez de l’odeur de la colle (ou du buvard) à l’école ? (Dites-nous que oui, sinon nous allons prendre un coup de vieux !).

Eh bien, le papier peut avoir ce pouvoir fascinant : il fait appel à l’émotion car il nous accompagne depuis longtemps. Vos premiers dessins, vos copies d’écoles, les posters de vos idoles, premier contrat décroché… Bref, le papier est émotionnellement très connecté, tout en restant une source de nouvelles expériences sensorielles et de curiosité !

 

 

 

Des impressions qui jouent avec nos impressions :

  • Votre réflexe quand vous voyez un texte en relief ou verni ? Le toucher.
  • Votre envie quand vous voyez un papier ultra épais ? Le malmener, le tordre, le plier.
  • Que faites-vous devant un papier irisé ? Vous déplacez votre regard, pour voir les couleurs changer.
  • Premier geste devant un nouveau livre ? Faire défiler toutes les pages à la seule force de votre pouce. Pour ceux qui ne voient pas de quoi on parle :

Nous nous arrêtons là mais la liste est longue. Odorat, vue, toucher… Il ne nous resterait plus qu’à manger et écouter le papier pour en conclure qu’il touche à nos 5 sens. En attendant, on ne peut pas en dire autant du numérique.

C’est bien pour cela que le taux de mémorisation du papier est nettement supérieur ! Dans un livre blanc publié par La Poste Solution Business et Winbound, on apprend d’ailleurs que le taux de mémorisation du papier est de 61 %. En comparaison, celui de la télévision est de 17 % et celui de la publicité en ligne de seulement 5 %.

 

 

POUR CONCLURE : MARIONS-LES !

Si vous souhaitiez une conclusion tranchée, c’est raté ! Nous ne saurions vous conseiller une stratégie 100 % numérique ou 100 % print. Même si nous sommes convaincus de l’intérêt du papier, on ne peut pas nier les avantages du numérique qui permet de créer de la conversation entre un utilisateur et une marque.

 

 

Le digital au service de la relation client :

  • Pouvoir donner son avis sur un site internet et le partager avec une communauté.
  • Commander en quelques clics depuis une newsletter.
  • Discuter par tchat instantané avec un conseiller.
  • Profiter de promotions personnalisées.
  • Emporter sa marque préférée avec soi grâce à une application pour Smartphone.

Alors si vous le voulez bien, nous allons allier les deux ! Soyez créatifs, jouez avec le papier et ne le cantonnez pas au simple tract négligemment distribué. Aujourd’hui l’informatique s’invite dans les imprimeries et vous permet de personnaliser vos documents, grâce aux données variables par exemple, et à la PAO (Publication Assistée par Ordinateur).

Le support imprimé peut également être une passerelle vers le numérique, en faisant figurer votre adresse web, en insérant des QR code (à scanner), ou en relayant un jeu concours en ligne. En complément d’une campagne emailing, un courrier postal de « retargeting » (technique de « reciblage » des personnes ayant montré un intérêt pour une précédente opération) peut aussi finir de convaincre vos prospects.

Enfin, n’oubliez pas que vos utilisateurs sont tous différents. Alors laissez-leur choisir leur canal de communication préféré ! Pourquoi ne pas envoyer un courrier papier à toutes les contacts qui n’ont pas ouvert vos dernières newsletter ? Le papier peut parfaitement se substituer au numérique pour faire la promotion de votre entreprise.

Gageons qu’en plus de vous avoir (re)démontré l’intérêt du papier, vous repartirez avec de belles idées ;-)