bouton de retour vers le haut
Création de maquette | Devis et impression en ligne

Créer votre maquette à imprimer

Conseils pour fichier d'impression

#maquette #pdf #fichierdimpression #design #printenligne #modeles #freelance #graphisme


Avant de passer par la case impression, il faut passer par la case création. Cependant, n'est pas graphiste qui veut ! Pour vous faciliter la tâche, MATOUBRILLANT vous livre quelques astuces pour réussir cette étape avec brio, ou pour vous entourer des bons outils et professionnels. Au programme :



  • Les contraintes à connaître
  • La réalisation d'un brief créatif
  • Comment trouver le bon professionnel
  • Les outils pour se lancer tout seul

AVANT DE COMMENCER

Les contraintes de l'impression

Avant de parler design, couleurs et typographies, il est nécessaire d'avoir en tête les contraintes de l'impression. C'est le "cadre de jeu" duquel il ne faut pas sortir. Ces contraintes doivent être impérativement respectées pour garantir la rapidité de fabrication de vos impressions et leur rendu optimal. Au programme des réjouissances :

Formats, zones de sécurité et zones de débords : le "quadrillage" de l'espace est essentiel pour éviter de voir certains éléments coupés, ou pour éviter des zones blanches. Nous vous les avons récapitulées, par produit, dans le "guide des formats".

Qualité de vos images : votre photographie a beau avoir l'air nette à l'écran, il n'en sera pas forcément de même une fois imprimée (même pour des formats de taille dite "moyenne", comme un A4 ou un A3). C'est la résolution qu'il faut contrôler, en général nous recommandons 300 dpi.

Typographies et vectorisation : si vous utilisez des typographies plus originales que celles disponibles dans la plupart des outils de création, veillez à les "vectoriser" ou à les joindre avec votre fichier. Sans cela, notre atelier sera contraint de vous proposer une équivalence qui n'aura pas nécessairement le rendu souhaité.

Couleurs : l'impression numérique requière des documents fournis en CMJN, et non en RVB. Le format RVB, qui vous permet de visualiser une certaine intensité à l'écran (ou des "fluo"), n'aura pas le même éclat une fois converti et imprimé. Pensez donc à travailler dans la bonne nomenclature dès les départ !

Voici pour l'aperçu des éléments à avoir en tête. Pour en connaître toute l'étendue, ou pour faire suivre tous les détails à vos équipes, reportez-vous à notre documentation dédiée.


Le brief créatif

Ce document unique, à usage interne ou externe, permet de centraliser et résumer vos objectifs et vos attentes en terme de création. Voici ce que nous vous conseillons d'y mettre :

Objectif de votre support imprimé. Promotion d'un produit, appel à participation, communication interne, valorisation d'un savoir-faire... L'objectif permet à la personne en charge du graphisme d'adopter les "codes graphiques" attendus et efficaces. Par exemple : des couleurs chaudes et intenses pour des promo, ou des éléments apaisants pour la mise en avant d'un service médical.

Votre public. A qui s'adresse votre imprimé ? L'âge, le pouvoir d'achat, la catégorie socio-professionnelles, les centres d'intérêt, les freins à l'achat, les valeurs... Autant d'éléments qui permettent de "cerner" une audience et de la capter en un coup d'œil.

Votre marque, votre positionnement. C'est ici qu'il faut rappeler qui vous êtes en tant que structure, marque ou personne, ainsi que vos valeurs. Cela permet d'éviter les faux pas créatifs et de perdre du temps avec des maquettes qui ne vous ressemblent pas.

Votre charte graphique. Soyons factuels : ici, il est principalement question de couleurs et de typographies. Des rappels essentiels qui permettent d'être rapidement identifiés et de ne pas sortir du cadre. A moins que vous souhaitiez justement sortir des sentiers battus, auquel cas, précisez le !

Mood-board . Vous pouvez joindre des "planches d'envie ou d'inspiration", avec des échantillons de couleurs, tissus, des mots-clés, etc., qui vous inspirent. Attention cependant à ne pas brider la personne en charge du graphisme de votre document, en étant trop directif.

Textes et contenus. N'en oublions pas le principal : la forme ne doit pas l'emporter sur le fond ! Soyez précis quant aux contenus qui doivent figurer sur votre impression, et priorisez-les quand c'est possible. La longueur de vos textes peut être déterminante pour le design de votre document, alors assurez-vous de les valider auprès de vos équipes le plus tôt possible. De même , certains textes peuvent faire partie intégrante du design (en "logo-typant" certains mots par exemple), alors choisissez-les bien ;-)

Vos contraintes de budget et de temps. Sans cela, vous risquez de multiplier les allers-retours, de faire fausse-route, voire banqueroute ! Blague à part, vos dates buttoirs et vos circuits de validation doivent être clairement établis et connus pour permettre à chacun de travailler dans les meilleurs conditions possible !

BIEN S'ENTOURER

Solliciter un professionnel

Si vous ne disposez pas de compétence graphique (ou ne connaissez pas un ami d'un ami qui connaît un ami...), nous vous invitons à engager un graphiste qui saura valoriser vos idées ou votre projet. C'est un coût mais il peut s'avérer être un investissement gagnant, car il pourra vous aider à atteindre vos objectifs, notamment de vente. Il n'est pas forcément nécessaire de recourir à une grande agence de publicité. Certains graphistes proposent leur service pour des missions ponctuelles et peuvent vous offrir un accompagnement sur mesure. Certains ont même des spécialisations par univers (mode, restauration, décoration etc.). Attention toutefois à choisir une personne qui a bien des compétences "print" et comprend les enjeux et contraintes évoquées un peu plus haut. Pour cela, lisez bien leur description, et parcourez leur "book" de réalisations et portefeuille de clients.

Pour trouver la perle rare, voici quelques exemples de sites internet que vous pouvez consulter gratuitement :

LinkedIn : bienvenu au royaume du CV en ligne ! Effectuez une recherche par mots-clés ou compétences. Nous vous avons prémâché le travail : suivez ce lien et affinez votre recherche par localité..

Graphiste.com : cette plateforme en ligne vous permet de recevoir gratuitement des devis (avec parfois des intentions créatives), en quelques clics.

Instagram : oui, en passant par ce réseau social vous verrez en un coup d'œil l'univers créatif de milliers de graphistes indépendants. Contactez-les directement pour parler de votre projet.

Les Bons Freelance : ce site internet recense tous les professionnels autonomes qui peuvent vous accompagner dans vos projets, notamment la réalisation de photo, illustrations et documents imprimés.

Malt.fr : ce site vous permet également de trouver la bonne personne en accédant à une CVthèque de graphistes qui ont pris le temps de créer un profil riche pour vous séduire.



trouver un graphiste

Notre conseil : ne négligez pas l'importance de la localisation de votre graphiste. Le "tout en ligne" c'est bien (nous sommes bien placés pour le savoir), mais se rencontrer peut avoir du bon. C'est d'autant plus important si votre activité s'inscrit dans une zone ben définie, ou si vous vendez des produits et services "locaux".

Les bons outils

Si vous préférez vous lancer seul(e) dans l'aventure, faites-le avec les bons outils.

Pour commencer, sachez que MATOUBRILLANT vous offre la possibilité d'éditer gratuitement des modèles en ligne, notamment pour vos cartes de visite, carte de fidélité, et cartes de voeux. Tous nos modèles répondent déjà aux contraintes de l'impression pour vous éviter les erreurs. Pour chaque produit, nous mettons à votre disposition des modèles d'arrière-plan, ainsi qu'un accès direct à une banque d'images gratuites.

Si vous souhaitez dénicher en amont des visuels et photos libres de droit, vous pouvez consulter des banques d'images en ligne comme Shutterstock, Pexel ou encore Pixabay. Attention, certains visuels sont payants : en les téléchargeant, vous verrez apparaître une publicité en filigrane. Pour s'en débarrasser, il faut passer par la case paiement qui peut s'avérer judicieuse si c'est vraiment LE visuel qu'il vous faut.

Il existe également des logiciels de création en ligne qui vous guident et "bordent" vos élans créatifs : leurs modèles sont conçus pour être imprimés et la plupart prennent en compte les marges et débords nécessaires à leur bonne impression. Au rang des plus connus : Canva, la suite Office (Word, Powerpoint), ainsi que les outils de Google. Attention, deux éléments à bien prendre en compte :

- Pensez bien à extraire vos design au format .pdf avant de nous les transmettre.

- La plupart ont un traitement RVB des couleurs (conçu pour un écran), et non CMJN. Il faut donc éviter des couleurs trop flashy ou au contraires trop pâles qui ne ressortiront pas bien sur le papier... Pensez à bien régler votre écran avant de travailler (pour cela, suivez nos conseils dédiés).

Enfin, nous avons passé sous silence les outils "experts" tels que Photoshop ou Indesign, mais si vous vous sentez l'âme aventurière et disposez déjà d'un petit bagage technique, vous pourrez rapidement vous les approprier. Il existe de nombreux tutoriels et formations qui vous seront utiles si vos projets créatifs se multiplient !